Son Myung-soon

Son Myung-soon (en hangeul 손명순), née le en Corée sous occupation japonaise, est une femme politique sud-coréenne, ainsi que la première dame de Corée du Sud de 1993 à 1998, en tant que femme du président Kim Young-sam.

Son Myung-soon

Son Myung-soon dans les années 1950.
Première dame de la Corée du Sud
  
Prédécesseur Kim Ok-suk
Successeur Lee Hee-ho
Biographie
Date de naissance 29 janvier 1929
Lieu de naissance Shinryū-yū, Kinkai-gun, Keishōnan-dō, Corée sous occupation japonaise
correspond aujourd’hui à Gimhae, Gyeongsang du Sud, Corée du Sud
Conjoint Kim Young-sam
Université Université nationale de Séoul
modifier 

Son Myung-soon
Hangeul 손명순
Hanja 孫命順
Romanisation révisée Son Myeong-sun
McCune-Reischauer Son Myŏngsun
modifier 

. . . Son Myung-soon . . .

Son Myung-soon naît le à Keishōnan-dō, en Corée sous occupation japonaise. Son père, Son Sang-ho, un industriel, est le directeur de la plus grande usine de caoutchouc de la région, et sa mère, Kim Geun-yi, décède en 1935[1]. Elle est diplômée du lycée de Masan, la ville où elle a grandi[2].

Son Myung-soon effectue des études de pharmacie à l’université pour femmes Ewha[3]. Il était à l’époque interdit pour les étudiantes coréennes de se marier pendant leurs études et d’être enceinte, Son Myung-soon a donc en conséquence caché son mariage à Kim Young-sam, ainsi que sa première grossesse, le temps d’obtenir son diplôme[3].

Son Myung-soon, en tant que Première Dame de Corée du Sud, reste relativement discrète, véhiculant une vision d’un rôle traditionnel de la femme coréenne. Elle aide à l’entretien et à la cuisine de la Maison Bleue, et prépare régulièrement à manger pour les invités de son mari[4]. Elle aide également à améliorer les conditions de travail des employés de la Maison Bleue, en leur faisant notamment construire salle de repos et restaurants[5].

Lors de la cérémonie d’inauguration de son mari, Son Myung-soon s’habille de manière sobre, désirant montrer une image sobre au peuple coréen, afin de contraster avec Lee Soon-ja, la femme de l’ancien président et dictateur militaire Chun Doo-hwan, peu appréciée car s’habillant de manière très extravagante et onéreuse[6]. Bien qu’appréciant porter des hanboks et des couleurs vives, elle porte régulièrement des tailleurs de style européens de couleurs sombres, notamment après la crise économique asiatique de 1997, afin de ne pas être accusée d’extravagance par le peuple coréen[7].

. . . Son Myung-soon . . .

This article is issued from web site Wikipedia. The original article may be a bit shortened or modified. Some links may have been modified. The text is licensed under “Creative Commons – Attribution – Sharealike” [1] and some of the text can also be licensed under the terms of the “GNU Free Documentation License” [2]. Additional terms may apply for the media files. By using this site, you agree to our Legal pages . Web links: [1] [2]

. . . Son Myung-soon . . .

Previous post Cahiers secrets de la Grande Guerre
Next post L’Héritière de Singapour