Fanny J

Fanny J, de son vrai nom Fanny Jacques André Coquin est une chanteuse française, née le à Cayenne en Guyane[1].

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus sur les bandeaux.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources().

Si vous disposez d’ouvrages ou d’articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l’article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références »

En pratique :Quelles sources sont attendues ?Comment ajouter mes sources ?

Cette page n’est pas vérifiable et peut contenir des informations totalement erronées. Il est fortement conseillé aux contributeurs de cet article d’étayer son contenu par des sources fiables. Sans cela, l’article peut être proposé à la suppression().

Discussion ici(si vous venez d’apposer le bandeau, veuillez cliquer sur ce lien pour créer la discussion et en afficher les indications).

Fanny J
Données clés
Nom de naissance Fanny Jacques André Coquin
Naissance (34 ans)
CayenneGuyane
Activité principale Chanteuse
Genre musical Zouk
Instruments Voix
Années actives Depuis 2006
Labels UM Music

modifier

. . . Fanny J . . .

Fanny J est l’avant-dernière d’une fratrie de 6 enfants, elle se découvre une passion pour la musique dès le plus jeune âge. Dans les années 2000, elle participe à deux concours de chant régionaux qui la sortiront de l’anonymat et qui marqueront le début de sa carrière. Très vite Fanny se démarque des autres chanteuses de zouk par son timbre de voix particulier n’étant pas sans rappeler celui de Toni Braxton ou de Whitney Houston.

En 2007, Fanny est repérée par Warren, un artiste compositeur et producteur guyanais, qui écrit et compose pour elle le titre Ancrée à ton port. Le titre se place très rapidement en tête de classement des hits Zouk 2007. Cette même année Warren réalise et compose le premier album de Fanny intitulé Vous les Hommes.

Fin 2010, soit trois années après son premier album, elle revient avec Secrets de Femme, toujours réalisé par Warren qui se place directement en tête de plusieurs classements de ventes d’albums. Le , Fanny J remporte le pari de remplir le Zénith de Paris. Le , elle investit la salle mythique de l’Olympia. Elle a également publié un chant intitulé Besoin de toi.

Fanny J, née de parents guyanais, elle poursuit sa scolarité normalement jusqu’à ce que l’appel de la musique soit trop fort. Sans prendre aucun cours, elle développe une oreille musicale et reproduit à la flûte toutes les mélodies qu’elle entend et chante de plus en plus juste. Elle admire les chanteuses à voix telle que Lauryn Hill, Mariah Carey ou Whitney Houston.

Alors qu’elle est encore au collège, Fanny J s’inscrit à la première édition de Révélation Podium, son premier concours de chant populaire en Guyane, qu’elle à gagnée grâce au titre My all de Mariah Carey.

Un an plus tard, elle récidive et s’inscrit au Podium Inter-Lycées de Guyane. Là encore, elle décroche la première place avec l’un des plus gros tubes de Toni Braxton, Unbreak my heart. À cette occasion, elle fait la connaissance du parrain du télé-crochet qui deviendra également son mentor, Warren. Warren, jouit déjà d’une certaine notoriété dans le monde du zouk et la prend sous son aile. Il lui écrit sa première chanson On t’a zappé qu’elle interprétera avec Krystelle, une autre candidate du concours ayant obtenu le coup de cœur du jury.

En 2006, Fanny J quitte la Guyane pour aller s’installer à Limoges pour poursuivre ses études. Une fois en métropole, elle prépare tant bien que mal son premier album en parallèle, toujours sous la houlette de Warren en faisant des aller-retour entre Limoges et la capitale.

. . . Fanny J . . .

This article is issued from web site Wikipedia. The original article may be a bit shortened or modified. Some links may have been modified. The text is licensed under “Creative Commons – Attribution – Sharealike” [1] and some of the text can also be licensed under the terms of the “GNU Free Documentation License” [2]. Additional terms may apply for the media files. By using this site, you agree to our Legal pages . Web links: [1] [2]

. . . Fanny J . . .

Previous post Rainier Square Tower
Next post Edmond Rigal